Panne informatique : pourquoi et comment mettre en place un plan de reprise d’activité (PRA) ?

plan de reprise d’activité PRA

Le PRA (Plan de Reprise de l’Activité) est un indispensable dans les entreprises. Bien sûr, il faut le prévoir avant la panne informatique qui viendra mettre l’activité au point mort. Pourquoi l’adopter et comment le mettre en place ? Nos conseils.

 

Pourquoi instaurer un plan de reprise d’activité ?

La plus évidente des réponses à cette question est la suivante : tout simplement parce que si vous n’en avez pas, cela peut vous coûter très cher !

Selon une étude Evolve, 30 % des entreprises ont déjà fait face à un incident réclamant le recours à un PRA. Et 93 % des entreprises qui ont subi une interruption de plus de 10 jours ont dû déposer le bilan l’année suivante…

En effet, si vous n’avez pas de PRA, vous n’avez aucune directive sur comment agir en cas de panne informatique. Le jour où un problème survient, vous imaginez la panique à bord… Et plus vous attendez pour redémarrer le système, plus les pertes s’accumulent. On ne parle pas seulement ici de perte de données mais aussi de pertes liées à l’arrêt de l’activité. Par exemple : impossibilité de travailler pour les salariés, rupture des liens avec les fournisseurs et les clients, impact sur l’image de marque de l’entreprise… Bref, ce sont bien souvent des pertes financières conséquentes qui vous attendent !

Autrement dit, investir dans un PRA vous permettra de faire face le jour J et de réagir rapidement dans une situation d’urgence pour remettre en route l’activité.

 

Comment mettre en place un PRA ?

Préparer un plan de reprise d’activité détaillé est donc essentiel pour anticiper l’arrêt de l’activité et ses conséquences.

Checklist pour établir un PRA :

  • Lister et analyser les risques et les pannes potentiels ;
  • Hiérarchiser les priorités et identifier les outils ayant besoin de redémarrer le plus rapidement possible et ce qui peut être indisponible pendant un laps de temps plus important. Cela permet aussi de gérer le coût que peut représenter le PRA ;
  • Prévoir la solution de sauvegarde et les besoins de sauvegarde avec 2 indicateurs : le temps nécessaire pour restaurer la sauvegarde (RTO) et à quand remonte la dernière sauvegarde (RPO) ;
  • Définir le rôle de chacun en période de crise.

Enfin, n’oubliez pas de tester le plan de reprise d’activité en situation réelle pour vérifier qu’il fonctionne correctement et que tout ce dont vous avez besoin a pu être restauré.

Une fois réalisé, le plan de reprise d’activité devra également être remis à jour régulièrement pour s’adapter aux évolutions de l’environnement informatique.

 

Retrouver un système informatique fonctionnel après une panne ne doit donc rien au hasard et se prépare minutieusement en amont. Adressez-vous à Appitel pour trouver les solutions de sauvegarde de votre entreprise.