80% des entreprises françaises victimes de cyberattaques

La révolution numérique comporte certes son lot d’avantages, mais elle s’accompagne aussi d’une fulgurante augmentation du nombre d’attaques informatiques. Et celles-ci sont de plus en plus virulentes.

La vigilance face à la cybercriminalité doit être plus forte que jamais. Mais comment lutter contre un tel phénomène ? La Commission européenne s’est saisie de la question et son président Jean-Claude Juncker a évoqué ce point lors de son discours annuel sur l’état de l’union.

Aucune entreprise n’est à l’abri de la menace

Voilà quelques mois, les virus Wannacry et Petya, des virus réclamant une rançon et capables de se répandre à la vitesse grand V, faisaient bien des dégâts un peu partout dans le monde. Des PME aux plus grands groupes, aucune entreprise n’est à l’abri de la menace. Renault a dû au mois de mai dernier, fermer plusieurs de ses sites de production suite à ces attaques.

Depuis début 2016, 4000 attaques par ransomwares ou ransomworms, une forme de ransomware plus dangereuse encore car capable de s’auto-reproduire, ont lieu chaque jour. Une augmentation de 300% a été observée entre 2015 et 2017, révèle la Commission européenne. Et le phénomène ne tend pas à se résorber. C’est bien plutôt l’inverse. Les estimations tablent sur une importante amplification dans les années à venir.

80% des entreprises françaises ont été victimes de cyberattaques durant la seule dernière année. Un phénomène qui a un véritable impact économique. Multiplié par 5 au cours des 4 dernières années et pourrait être quadruplé d’ici à 2019.

Comment l’UE veut s’armer contre la cybercriminalité ?

Face à cette menace grandissante, la Commission européenne propose de prendre de nouvelles mesures. Parmi elles, le renforcement de l’agence de l’Union européenne chargée de la sécurité des réseaux et de l’information (ENISA). « Nous devons renforcer la confiance des citoyens et des entreprises dans l’environnement numérique, notamment dans une période où les cyberattaques de grande envergure sont de plus en plus fréquentes » a déclaré Jean-Claude Juncker.

« Au cours des trois dernières années, nous avons fait des progrès dans la sécurisation de l’internet. Mais l’Europe reste mal équipée face aux cyberattaques. C’est pourquoi la Commission propose aujourd’hui de nouveaux outils, et notamment une Agence européenne de cybersécurité, pour mieux nous défendre contre ces attaques » lit-on dans un communiqué de la Commission.

La Commission souhaite créer un cadre de certification de cybersécurité à l’échelle européenne. Elle prône également la création d’un Centre européen de recherche et de compétences en matière de cybersécurité.

Comment les entreprises peuvent-elles se protéger ?

Des projets intéressants pour renforcer la sécurité intérieure de l’Union européenne, mais à l’échelle d’une entreprise, comment est-il aujourd’hui possible de se protéger contre les attaques informatiques et notamment les rançongiciels, qui cryptent les données des entreprises mais aussi des particuliers pour réclamer de l’argent ?

Outre les conseils de base – ne jamais ouvrir une pièce jointe envoyée par un destinataire inconnu pour commencer – il est essentiel d’avoir des logiciels et systèmes d’exploitation mis à jour. L’Anssi a d’ailleurs invité toutes les entreprises à le faire en mai dernier. Les versions antérieures devenues obsolètes doivent être supprimées. Les entreprises doivent en outre s’équiper d’une protection efficace contre les spams.

Les directions informatiques doivent impérativement réaliser des copies des fichiers de leurs systèmes critiques et disposer d’une copie hors-ligne pouvant être récupérée à tout moment. Le danger s’en trouve amoindri. La solution la plus sécuritaire pour les entreprises souhaitant sécuriser leur messagerie professionnelle est celle de la messagerie externalisée.

Faire appel à un prestataire informatique est une solution vers laquelle de nombreuses entreprises se tournent pour assurer la sécurité de leur système informatique. En confiant la sécurisation de votre système informatique à Appitel, votre messagerie est sécurisée, des sauvegardes de vos systèmes critiques sont assurées dans nos serveurs entièrement sécurisés. Vous pouvez à nouveau vous concentrez sur votre cœur de métier.