Comment les DSI utilisent-ils le cloud en Europe ?

Le Cloud Computing s’est largement développé en France et en Europe depuis quelques années. D’après l’institut de sondage britannique Opinions Matters, ce sont aujourd’hui environ les deux tiers des DSI européens qui l’utilisent de manière fréquente.

Une utilisation du cloud en constante progression

En France, ce sont précisément 61% des DSI qui utilisent ce que l’on appelle le cloud hybride contre 69% en Allemagne et de 58% au Royaume-Uni.

Pourquoi choisir cette solution ? Pour la plupart des DSI, c’est la facilité d’utilisation du cloud qui en est le critère numéro 1 : en effet, la possibilité de se connecter facilement et surtout la mise en place rapide sont des atouts majeurs qui séduisent.

Le Cloud computing en Europe apporte également une grande flexibilité.

Chaque pays européen qui utilise le Cloud fait appel à des partenaires locaux, bien plus qu’à des grands fournisseurs.

Enfin, il faut remarquer que 3% des DSI en Europe n’utilisent à l’heure actuelle aucun service dans le cloud.

Opter pour la sécurité du cloud computing

La première motivation qui pousse les DSI en Europe à utiliser le cloud tient en premier lieu à la sécurité. En effet, pour plus de la moitié d’entre eux, la sécurité informatique est un critère essentiel quand il s’agit de passer par cette solution.

Avec le cloud, concrètement, les données de chaque entreprise peuvent être stockées et sauvegardées. La notion de GDPR (General data Protection Regulation) est connue de 90% des DSI européennes.

Cloud privé et cloud hybride

Aujourd’hui, le cloud computing est en train de conquérir de plus en plus d’entreprises européennes. La sécurité n’est plus un élément bloquant mais bel et bien un atout qui permet de se tourner vers cette solution de sauvegarde des datas.

Pour ce qui est du modèle choisi, le cloud hybride tient le haut du pavé par rapport aux autres modèles. C’est une solution parfaite pour conserver et sécuriser les données de l’entreprise.

Le cloud computing sert également à des actions collaboratives, à la création de bases de données et à effectuer de l’analytique.

Avec l’arrivée du cloud computing, il ne s’agit plus seulement de faire face à une explosion technologique mais à un renouvellement en profondeur, d’un véritable partage de l’interne à l’externe – un taux qui atteint 50% en moyenne et jusqu’à 80% pour certaines entreprises.

Avec le cloud computing, les entreprises n’ont plus besoin de recourir systématiquement à la fonction IT régalienne. L’utilisation du cloud fluidifie les relations et cette technologie digitale révolutionne les offres des produits et des services de chaque entreprise.
A elles désormais d’en prendre toute la mesure.