Pourquoi ce n’est pas une bonne idée de cracker un logiciel pour votre entreprise

Le piratage de logiciels est une pratique assez répandue… Et pas seulement chez les particuliers ! En 2017, presque 32 % des entreprises y auraient eu recours d’après une étude de la BSA (Business Software Alliance). Pourtant, ce n’est pas sans risque. Découvrez pourquoi c’est une fausse bonne idée de cracker un logiciel pour votre entreprise.

 

Les risques des logiciels crackés

Pirater un logiciel peut se révéler dangereux. La copie est toujours moins sûre que l’original. En moyenne, selon Microsoft, le logiciel cracké peut avoir jusqu’à 3 fois plus de risques d’être infecté par un agent malveillant lors du téléchargement ! D’ailleurs, simplement en téléchargeant sur des sites inconnus vous prenez déjà des risques.

Et le danger ne s’arrête pas après l’installation. Un logiciel cracké ne bénéficie pas des mises à jour comme les correctifs des failles de sécurité ni de l’ajout de nouvelles fonctionnalités. En plus de vous brimer dans son utilisation, il peut donc devenir une porte d’entrée pour s’introduire dans votre système informatique.

 

Logiciels obtenus illégalement : que dit la loi ?

Les logiciels sont protégés par la législation sur la propriété intellectuelle au titre du droit d’auteur. Cracker un logiciel est réprimé au titre du délit de contrefaçon.

Le piratage peut adopter plusieurs visages et pas seulement celui du téléchargement illégal. Par exemple, vous achetez un logiciel mais l’installez sur plusieurs postes de travail alors que vous n’avez qu’une seule licence ou vous contournez des versions d’essai…

La personne physique risque jusqu’à 300 000 euros d’amende et une peine d’emprisonnement allant jusqu’à 3 ans. L’éditeur du logiciel peut demander un audit pour constater la fraude. En outre, le salarié qui se livre à ce type d’activité peut être licencié pour faute. Et ce n’est pas tout, la responsabilité du chef d’entreprise peut être recherchée !

 

Comment éviter le piratage de logiciels ?

Prévoir l’achat des licences dans votre budget est indispensable. Bien sûr, il est tentant de tricher car les coûts d’achat d’un logiciel s’avèrent importants pour les petites entreprises. D’autant plus que pirater la Suite Office ou Adobe est extrêmement facile… Néanmoins, compte tenu des risques, le piratage peut se révéler contre-productif !

Il est aussi essentiel d’informer vos salariés par le biais d’une charte informatique. Parfois, ils ne réalisent pas qu’ils mettent en péril l’intégrité du système informatique de l’entreprise. Effectuer un inventaire des postes de travail régulier peut-être l’occasion de dénicher les intrus. N’hésitez pas non plus à demander ou à conserver toutes les preuves d’achat de logiciels. Achetez en priorité auprès de distributeurs sûrs pour éviter les mauvaises surprises.

Bref, si vous n’en êtes pas encore convaincu, cracker un logiciel en entreprise peut vite se retourner contre vous ! En cas de virus ou pour l’installation de votre parc informatique, contactez Appitel pour vous aider.