5G et cybersécurité

 

La 5G est la dernière-née des nouvelles technologies prévue pour demain. Si cette avancée essentielle impactera bien des domaines, elle présente aussi des risques en matière de cybersécurité. Alors, 5G et cybersécurité entretiennent-elles des relations dangereuses ?

 

5G : de quoi parle-t-on au juste ?

Par rapport à la 4G et aux générations antérieures, elle promet des performances inédites mais surtout toujours plus de débit et des temps de latence réduits.

Elle pourrait s’appliquer à de multiples domaines : on a déjà entendu parler des voitures autonomes et des objets connectés mais la 5G pourrait aussi permettre le développement des smart cities. Sans compter les implications dans des domaines sensibles comme la e-santé, la défense, la banque, etc.

La 5G repose sur 3 innovations techniques qui la rendent vulnérable :

  • La 5G s’appuie sur des réseaux dits « virtualisés » qui fonctionneront donc par voie logicielle en supprimant les appuis physiques ;
  • La virtualisation permet également de créer une multitude de sous-réseaux qui seront ainsi découpés en tranches (aussi appelé « network slicing »), difficiles à sécuriser entièrement ;
  • La 5G fera appel à de nombreux acteurs pour gérer le réseau, certains encore immatures.

 

5G : les vulnérabilités identifiées

Avec la 5G, le nombre d’objets connectés va augmenter massivement dans les prochaines années. Encore peu sécurisés, ces objets connectés sont des cibles de choix pour les pirates en raison de leurs failles de sécurité. Fort logiquement, plus on augmente le nombre d’objets connectés, plus on augmente le risque d’attaques potentielles.

De plus, un rapport publié par la Commission européenne en octobre 2019 pointe la forte dépendance des opérateurs envers les fournisseurs comme la possible pression des États sur les fournisseurs.

Enfin, en cas d’attaque ou de panne, les scénarios catastrophes découlant de la paralysie du réseau pourraient être désastreux dans certains secteurs sensibles.

Un défi de sécurisation à relever

Compte tenu des menaces, la sécurité de la 5G est donc un enjeu crucial, politique aussi bien qu’économique. Pour garantir un certain niveau de sécurité, quelques pistes ont été lancées par la Commission européenne :

  • Contrôler de près tous les acteurs ayant accès à la technologie, et notamment les acteurs non européens ;
  • Permettre un déploiement progressif de la 5G : intégrer les évolutions graduellement mais aussi former des personnels qualifiés pour s’assurer de la pleine maîtrise du réseau.

Si la 5G risque de créer de nouvelles menaces que l’on ne connaît pas encore, elle reste une technologie d’avenir sur laquelle il faudra certainement compter dans le futur ! Pour davantage d’informations, n’hésitez pas à contacter notre équipe d’experts.